I Les dossiers Saunière I 

           Transfert sépulture de l'abbé Saunière 

tombe13.jpg           concession-sauniere1-1.jpg  concesssion-2-1.jpg  concession-3.jpg 

           concession-4.jpg                                                                


             
 Le 30 avril1900, le conseil municipal de Rennes-le-Château accorde une concession perpétuelle de terrain à   Monsieur Bérenger Saunière curé de Rennes-le - Château.  
     Le 17 janvier 1917 Bérenger Saunière décède.
Il va reposer comme il l’avait souhaité près de la sépulture de Marie Dénarnaud sa fidèle servante et de ses  paroissiens.

                                                              

          

                                         Le 25 Janvier 2004
                                        Deux descendants du défunt Prêtre demandent son exhumation et son transfert dans le domaine.

Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de Rennes-le-Château du 11 mars 2004 :
L'an deux mille quatre, le onze mars, le conseil municipal de la commune dûment convoqué, s'est réuni en session extraordinaire à la mairie sous la présidence de M Lhuillier Jean-François, Maire.

         transfert-sauniere-3-conseil-1-2.jpg transfert-sauniere-4-conseil-2-1.jpg    

Présents: Lhuilier Jean-François, Fuentes Monique, Falcone Pierre, Tricoire Michel, Hui Odile, Cooper Russel, Rameijer Joke, Hui Philippe, Moreau Gérard. 

       Absents : Marot Monique (procuration à Cooper Russel) Colmenero Serge (procuration à Hui Odile)

        Objet : Transfert des restes mortels de l'abbé Saunière

    Monsieur le Maire expose aux membres du conseil municipal que par lettre en date du 25 janvier 2004, les descendants de l'abbé Saunière dont les origines familiales et la parenté ont fait l'objet d'un certificat d'authenticité établi par Maître Olivier Bernard, Notaire à Quillan, font part de leur intention de procéder à l'exhumation et au transfert des restes mortels de leur grand'oncle, l'abbé Saunière, dans un lieu plus protégé que le cimetière de Rennes-le-Château qui fut encore au cours de l'été 2003 l'objet de dégradations.

          Le 3 février 2004, le maire prend acte et propose 3 solutions :

    _ Le transfert des restes mortels hors de la commune.
    _ Le transfert des restes mortels dans une autre concession du cimetière de Rennes-le-Château.
    _ Le transfert des restes mortels dans le monument cultuel que la commune a décidé d'ériger à la mémoire de l'abbé (délibération en date du 5 novembre 2003)

   Monsieur le maire s'est entretenu le 17 février 2004 avec les descendants qui ont pris conscience de l'attachement et de la reconnaissance de la commune à la personne de leur grand'oncle, l'abbé Saunière et, sous réserve que la commune obtienne l'autorisation préfectorale, accepté que les restes mortels de l'abbé Saunière soient transférés dans le domaine privé communal.
Dans ce cas, la parcelle cadastrée où reposeront les restes mortels devient la propriété incessible des descendants. Le maire propose M. Bonnel, géomètre expert à Limoux pour cette opération.

 Par lettre A.R en date du 19 février 2003, les descendants confirment leurs choix et autorisent la commune à ériger sur cette parcelle un monument cultuel à la mémoire de l'abbé. Ce monument restera la propriété de la commune. Les frais de transfert des restes mortels seront entièrement pris en charge par les descendants qui souhaitent préserver le plus longtemps possible leur identité. 

          Délibération du conseil municipal

         Après l'exposé de Monsieur le maire et après en avoir délibéré, se prononce favorablement par 9 voix pour et 2 abstentions, sous réserve de l'autorisation préfectorale, pour le transfert des restes mortels de l'abbé Saunière dans le domaine privé de la commune.
Accorde à titre gratuit aux descendants authentifiés la propriété incessible d'une parcelle de 6 m2  choisit M. Bonnel, géomètre expert à Limoux pour effectuer les opérations cadastrales de cette parcelle incessible. Dit que le monument cultuel érigé sur cette parcelle par la commune, reste propriété communale.

Autorise M le maire à demander à M le préfet de l'Aude l'autorisation de transfert des restes mortels de l'abbé Saunière dans le domaine privé communal.
Autorise Monsieur le maire à signer tous les documents afférents à cette opération.
Ainsi fait et délibéré les jours, mois et an que dessus.

          Autorisation préfectorale pour réinhumation                

                   Carcassonne le 8 juillet 2004
                  Pour le préfet et par délégation.

      Le directeur de la réglementation et des libertés publiques Alain Vissières du service départemental de l’architecture et du patrimoine
Mme la secrétaire générale de la préfecture de l’Aude, M  le sous-préfet de Limoux et M. le maire de Rennes-le-Château sont chargés chacun en ce qui les concerne de l’exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de l’extrait de l’arrêté préfectoral N° 2004-11-2153 portant autorisation de réinhumation dans un monument funéraire situé sur le domaine communal de Rennes-le-Château.

                      Le préfet de l’Aude, Chevalier de la Légion d’Honneur

                                                                                             Arrêté

    La ré inhumation du corps de l’abbé Bérenger SAUNIERE dans le monument funéraire situé surla parcelle N°1078 du domaine communal de Rennes-le-Château est autorisée sous, réserve du strict respect des prescriptions suivantes :
Disparition de l’arche avec conservation des retours en maçonnerie légèrement plus hauts que le parapet. Mise en place d’une lisse de garde-corps en ferronnerie de couleur gris anthracite venant butter de part et d’autre des murets de l’arche tronquée.
Appliquer au badigeon de chaux légèrement ocrée sur le fond de l’arche pour effacer l‘aspect béton. Mise en place contre cette partie plane de la croix en pierre de la tombe actuelle et d’un soubassement taillé avec l’effigie de l’abbé Bérenger Saunière.
Faire une proposition pour végétaliser le sol au pied de l’arche en évitant de mettre des jardinières ou tout autre objet reporté.
Nécessiter de mener une réflexion préalable qui permette de signifier un message public en accord avec le personnage et les lieux en questions. Dans la mesure du possible la solution d’une plaque au sol en pierre du pays avec inscriptions sobres et taillée sur la surface devrait être abordée. Après respect de l’intégralité de ces prescriptions et conformément au dossier présenté,  un « certificat de service fait » sera établi par le chef de la préfecture

                        Carcassonne le 22 juillet 2004.
                        Le préfet Jean Claude Bastion.
                        Arrêté municipal autorisant une exhumation

          Le Maire de Rennes-le-Château (Aude)

          Vu l'article R2213-40 du code général des collectivités territoriales,

       
transfert-sauniere1-2.jpg   Vu la demande formulée par M. Ribes Jean et Mme Grauby Raymonde née Ribes, le 13 février 2004, à l'effet de faire exhumer le corps de François Bérenger Saunière, décédé à Rennes-le-Château, département de l'Aude, le 22 janvier 1917 et inhumé dans le cimetière de cette commune, pour le faire réinhumer dans le domaine communal, dans la parcelle  N°
 A 1077, propriété incessible de la famille Ribes,

Vu l'attestation en date du 27 février 2004 de Maître Olivier Bernard, notaire à Quillan, attestant que M. Ribes Jean et Mme Grauby Raymonde née Ribes sont les plus proches parents vivants de M. Bérenger Saunière,
Vu la délibération du conseil municipal en date du 11 mars 2004 autorisant le transfert des restes mortels de l'abbé Saunière dans le domaine privé communal et accordant à titre gratuit aux descendants authentifiés une parcelle incessible de 6 m2 dans le dit domaine,
Vu l'arrêté préfectoral N°2004-2153 portant autorisation de réinhumation dans un monument funéraire situé sur le domaine communal de Rennes-le-Château.

                                   Arrête

        Article premier : M. Ribes Jean et Grauby Raymonde née Ribes sont autorisés à faire procéder à l'exhumation du corps de François Bérenger Saunière.
        Article 2 : Ces opérations auront lieu le 14 septembre 2004 à 7 heures en présence du pétitionnaire et du maire délégué à cet effet. Maître Marianne Coste, huissier de justice à Quillan (11) veillera à la demande du maire, à l'exécution des mesures prescrites par les articles 2213-41 du code général des collectivités territoriales et dressera procès verbal. Fait à Rennes-le-Château, le 9 septembre 2004

                     Le maire J.F Lhuilier.

                          Transfert des restes mortels de l'abbé Saunière
                          Rennes-le-Château, le 14 septembre 2004    

transfert-sauniere-2-2.jpg    De plein droit, la famille de l'abbé Saunière a souhaité le transfert des restes mortels. Ce transfert a eu lieu le 14 septembre 2004 entre 07   heures et 10 heures dans le plus grand respect de l'Homme et des Lois.

    L'abbé repose maintenant en paix dans le domaine.Je souhaite à tous les défunts, nos parents qui reposent dans le cimetière communal, la même paix.
                                Respectueusement.              
                                                      J.F Lhuilier Maire.

 

tombe-sauniere-dans-jardin.jpg

                                                                                  Bérenger Saunière repose-t-il en Paix ?

     Certaines réserves émises par le préfet de l’Aude n’ont pas été respectées : mise en place contre le mur du fond de l’arche de l’ancienne croix,
     une plaque au sol en pierre du pays avec inscriptions sobres, et mise en place d’un soubassement  portant l’effigie de Saunière.  
    Aujourd’hui, on assiste, à condition d’avoir acquitté un droit d’entrée pour la visite du domaine à un va-et-vient devant un monument.
    Le recueillement a fait place à la curiosité.

    depouille-sauniere-deplacee.jpg  


     L'APARC, 

  Association pour la Sauvegarde de l'Ame de Rennes-le-Château, dépose une plaque sur l'ancienne sépulture de l'abbé Bérenger Saunière.


                       aparc-cimetiere1.jpg      plaque.jpg

  M.Heny Lincoln, président d'honneur de l'APARC, André Galaup, président de l'APARC (de 2008 à Mars 2013)

Date de dernière mise à jour : vendredi, 03 Janvier 2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site