IL'autorité religieuse                                  

                   Sépulture de Monseigneur Félix BILLARD

pe-billard.jpg    Une grande douleur vient d'atteindre subitement au cœur tous les fidèles du diocèse de Carcassonne!
 Le mardi 3 décembre 1901 aux premières heures de la journée, leur premier pasteur et père leur a été ravi par un de ces coups soudains que la Providence aime à frapper pour nous rappeler le peu que nous sommes et nous mettre en présence de notre néant. Vers cinq heures et demi, le fidèle valet de chambre Pierre, entrant chez son maître, l'avait trouvé inanimé dans son lit. Prévenus aussitôt, MM. les Secrétaires de l'Evêché ne purent que constater la triste réalité. La mort remontait à peine à une heure et avait été instantanée. Le docteur Cordes, attribua la mort à une hémorragie cérébrale provoquée par la rupture d'une artère...
    Monseigneur avait passé la soirée de la veille avec les prêtres de sa maison, et son ordinaire avait récité tout haut le chapelet. Rien ne faisait donc présager un dénouement si subit.
MM. les vicaires généraux ne tardèrent pas à venir, et l'on procéda à la toilette du corps selon le rite Pontifical, hormis la couleur de l'ornement que Monseigneur avait désiré blanc.
A 8 heures, MM. les vicaires généraux notifièrent officiellement la nouvelle de la mort de Monseigneur l'Évêque de Carcassonne au Chapitre et, à 10 heures, M le Doyen renversa le trône à la Cathédrale en présence de témoins, pour indiquer la vacance du siège.
   Peu après le Chapitre se réunissait et nommait les vicaires capitulaires. Ce sont MM Cantegril, Rodière et Guillaume, anciens vicaires généraux de l'Évêque, dont les deux premiers ont été présentés à l'agrément du Chef de l'Etat.
   Si son entrée ne fut pas triomphale, ses obsèques le furent. Sept Evêques et deux abbés mitrés, 500 prêtres, entouraient l'Archevêque de Toulouse, les autorités civiles et militaires, en grande tenue, la Magistrature et l'Académie en robe... Seule la municipalité montrait pas son absence qu'elle avait désappris la courtoisie et la décence.
Les chevaux de Monseigneur portaient son deuil, et, conduits par "Jan de l'Abesque" , ils traînaient la voiture vide, que suivait sa maison. A la sortie de l'Evêché le cortège emprunta la rue de la Mairie, boulevard du Musée, Grand'Rue dans toute sa longueur, boulevard Marcou, boulevard Barbés, Porte des Jacobins, rue Courtejaire, rue de la Mairie, entrée à la Cathédrale par la rue du Marché.
   Selon la volonté expresse du défunt on était prié de n'apporter ni fleurs ni couronnes.
( Semaine Religieuse de Carcassonne)

billard-6-les-corps-constitues-recadre-1.jpg  billard-4-le-chapitre-les-eveques-officiants-recadre-2.jpg

                 Les corps constitués                                                                                                 Les Evêques officiants et le Chapitre
billard-2-la-musique-les-pretres-du-diocese-recdare-2.jpg  billard-5-le-char.jpg

                                  La musique et plus de 500 prêtres                                                                                                                                Le char funèbre

                       Photos - © Copyright André Galaup

 

Date de dernière mise à jour : mercredi, 16 Octobre 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site