I Mes dossiers  et archives I

                     En 2009, Albert FAGIOLI ne connaissait pas Rennes-le-Château, mais faisait d'importantes révélations

       En mai 2009, je publiais sur mon ancien site (qui n'a changé que dans sa structure), le compte rendu d'une visite  à laquelle j'avais été convié par un jeune historien et chercheur, Albert Fagioli, résidant Metz  ( Auteur de "Le testament du duc d'Enghien" le secret du fabuleux trésor de Marthille ).  Comme de nombreux passionnés par l'histoire de Rennes, Albert Fagioli qui avait lu "l'Or de Rennes" de Gérard de Sède,  et  plusieurs de mes articles de presse sur cette histoire, mais ne connaissant Rennes-le-Château, la région et le Midi de la France que par les cartes routières, reportages télé ou radio, avait souhaité que je l'accompagne au cours d'une visite qu'il comptait effectuer sur le site de Rennes. 
    A la date fixée, nous nous retrouvons à la porte de l'église, ou était également  présent, un représentant de la municipalité, à qui Albert Fagioli avait fait sa demande écrite pour une visitee de  l'église, le cimetière et le domaine de l'abbé Saunière (Voilà quelqu'un qui n'arrivait pas en conquérant et qui méritait tout le respect, pour sa politesse et le sens de ses démarches).  Le représentant de la mairie qui s'excusait, de ne pouvoir nous accompagner vu ses obligations professionnelles, la visite débuttait par l'église qui surprit agréablement Albert Fagioli. Personnellement je le fus  lorsque  je le vis extraire d'une petite malette en bois un instrument qu'il me présenta  comme étant un "Dowser" (plus simplement, l'équivalent de la branche de figuier du sourcier).
     Dans le chœur, suivant sa position, son dowser oscille de gauche à droite et de droite à gauche . Après le chœur, il passe à la nef pour ausculte  le sol et les murs et  s'arrête à côté de chaire. Après une heure passée dans l'église on prend  la ditection du cimetière ou il effectue plusieurs relevés et coordonnées qui me surprennent par les explications qu'il donne, lui  qui n'avait  jamais mis les pieds à Rennes, me confirmait des emplacements de sépultures, des entrées de souterrains donnant accés à l'église, etc…(Voir schémas). 

         image1-9.jpg     imagee-4.jpg

     De retour à Metz, Albert Fagioli publiait sur son blog les résultats de ses sondages, qui selon lui, devraient permettre la découverte de possibles emplacements de  de cryptes dans l'église, et souterrains dans le cimetière et sur le site de Rennes.  Albert Fagioli,  pris de passion pour le passé de Rennes, voulait comprendre et en savoir plus. Il est venu , a regardé, a enregistré  et nous communique ces résultats. 
      J'ose croire que ceux qui s'interressent à l'histoire, et en premier les autortés locales porteront leur regard et une attention toute particulière sur son dossier. 

            Pour Info: Le dowser 
    Le dowser est un outil de recherche radiesthésique du 20° siècle. On peut dire qu’il peut remplacer nos anciennes baguettes de sourciers en bois utilisés depuis des millénaires pour la recherche d’eau ou d’objets cachés. Toutes personnes possèdent plus ou moins ce don que l’on appelle «  Le signal du sourcier », on pourrait définir les niveaux de sensibilités allant de 0 à 10. Pour certains initiés on pourra parler de niveau 10+, ceux-là sont peu nombreux.
L’un des plus connus du 20° siècle n’est autre que l’Abbé Mermet, qui donna son nom au fameux « Pendule Mermet ».

    Le dowsing ? C’est l’art de l’utilisation du dowser.
                                                                                                 

                                                         Relevés effectués au cours de la visite  (Mai 2009)

rapport-fagioli-4.jpg


     planrennessouterrain1pe-1.jpg

Souterrain A : Accès par l'ossuaire / pas d'autre accès / Il s'agirait d'une ancienne tour de défense.

Souterrain B : Accès par la parcelle 1065 / Il s'agit d'un puits / pas d'autre accès depuis ce souterrain. 

Souterrain C : Accès sur la parcelle 44 / Il s'agit d'une ancienne tour / Pas d'autre accès depuis ce souterrain. 

Souterrain D : Devant la Villa Béthanie / il s'agit d'un puits / un autre accès depuis le côté gauche de la porte d'entrée de l'église. (Certainement le fameux escalier qui descend vers l'entrée de l'église).
Souterrain E : Il passe par la parcelle 1042 / Pas d'autre d'accès dans celui-ci...mais il a 3 accès à l'extérieur de Rennes-le-Château ...j'ai localisé les 3 zones d'accès de ce souterrain qui sort de Rennes-le-Château... ils se trouvent à proximité des chemins ou routes d'accès autour de Rennes-le-Château dans la zone ouest et nord-ouest de Rennes.
 Les souterrains A, B, D sont au même niveau que la crypte (environ 11 mètres), les deux autres plus profonds, l'un prend fin après un important dénivelé au bas du village (à proximité du château d'eau).
Il est vraisemblable que Saunière voulait bloquer les accès à cette crypte depuis le château d'eau, et idem de l'ossuaire pour les autres.Apparemment c'est l'accès des tours qu'il aurait  bloqué, sans oublier l'accès de la tombe de la marquise (ou à proximité).
Les deux puits,  sont certainement deux points d'eau ou d'aération pour les souterrains situés sous le domaine.

                                                      Et si l'on découvrait de tels vestiges sous l'église de Rennes?

 crypte-eglise-st-laurent-grenoble-1.jpg

 (Photo: Nef de l'église Saint-Laurent de Grenoble- Ysère)

 

 

 

 

 

 

                                                                                              

                   

Date de dernière mise à jour : jeudi, 04 Juillet 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×