I Procès Saunière'  I

                 La commission  Saglio 

          Le 19 avril 1911

             L'officialité informe Saunière qu'une commission chargée d'examiner ses comptes 
             a été mise en place.

           Le 13 mars 1911
        Saunière s'adresse à son Evêque

Monseigneur,
Vous avez bien voulu me faire parvenir une ordonnance épiscopale datée du 9 mars 1911, par laquelle vous me mettez en demeure sous peine de suspense a divinis "ipso facto" de vous soumettre mes comptes.
Comme bilan des recettes, je ne puis qu'offrir le détail qui a été fourni à l'officialité par mon défenseur. Dans le procédé canonique  qui m'était intenté, ce bilan ne saurait être suspecté puisqu'il a servi à solder les dépenses effectuées.
Un document péremptoire sera encore le certificat du bureau des hypothèques que je joins à ma lettre.
Quant aux dépenses, je prends à tâche de les justifier par les notes que j'ai conservées. Toutes n'y figurent pas, par la bonne raisons que je les ai égarées, comme je savais que la prescription couvrait la plupart des dépenses après deux ans; je n'ai attaché aucune importance à la conservation de ces pièces, de là, leur disparition.
Je vous adresse exactement toutes celles qui sont encore à ma possession.
Je compte que vous voudrez bien veiller sur ce dossier qui se compose de 61 pièces et lorsqu'il sera devenu inutile, me le renvoyer. Il est indispensable à ma sécurité personnelle.
J'ai eu l'honneur de vous l'écrire, j'avais le projet de faire mes dix jours de retraite, dès le commencement du carême, ma santé, m'oblige de modifier ce projet, mais si l'amélioration désirée se poursuit, je me propose de la faire au grand séminaire de Carcassonne, espérant qu'on voudra bien m'y accorder l'hospitalité et de consacrer à ces exercices les dix jours qui précèderont la fête de Pâques. (On ne connaît pas les raisons par lesquelles Saunière n'a pas effectué sa retraite au grand séminaire de Carcassonne mais à Prouille , du 25 avril au 3 mai 1911)
    Daignez agréer…… Signé B. Saunière.

 
 Par lettre recommandée avec accusé de réception le Chanoine Charpentier écrit le 4 avril 1911 à M. L'abbé  Bérenger Saunière.

Monsieur l'abbé,
Permettez nous de vous faire part de notre étonnement en vous voyant répondre d'une façon aussi incomplète et déjà vive aux questions que nous vous avions posées 
En particulier:
1° Nous vous demandions sur quelles notes ou comptes vous vous étiez appuyé pour affirmer une recette annuelle et régulière de 12000 francs provenant du tronc et nous vous en demandions communication. Vous ne nous avez pas répondu.
2° Nous vous avions demandé les dates auxquelles vous ont été fait les dons les plus importants par l'entremise de M. votre frère. Vous n'avez pas répondu.
Nous avons commencé l'examen du compte des dépenses, ce n'est pas un compte, c'est une série de pièces justificatives et elles sont d'ailleurs incomplètes, puisque le total des sommes qu'elles mentionnent se monte à environ 36000 francs, alors que vous avez reconnu vous-même une dépense  de près de 200000 francs, vous ne mentionnez aucune dépense d'achat de terrain, aucune dépense se rapportant aux très gros travaux de terrassement et de construction auxquels vous vous êtes livré, il est absolument nécessaire que d'ici la fin de la semaine vous nous adressiez un compte véritable et non pas seulement celui d'une petite partie de vos débours.
 
        Le 19 avril 1911, 

l'officialité informe Saunière qu'une commission chargée d'examiner ses comptes a été mise en place.

Monsieur l'abbé
Monsieur Cantegril nous a transmis votre réponse, permettez nous de vous faire observer que ce n'est plus à l'officialité que vous avez à faire maintenant. Le jugement qu'elle a rendu vous oblige à présenter vos comptes à Monseigneur et en exécution de ce jugement vous avez envoyé à sa grandeur un certain nombre de pièces. Monseigneur n'ayant pas le loisir d'examiner ces pièces lui-même a formé une commission administrative qu'il a chargée de ce soin.
C'est à cette commission que vous avez a faire. Elle a de nombreuses explications à vous demander et il lui semble que le plus simple est d'avoir une entrevue avec vous, nous vous prions donc en quittant Prouille de venir à Carcassonne nous trouver, ayant la bonté de nous indiquer à l'avance votre jour et votre heure.

      Le 27 mai 1911,
 le chanoine Carpentier écrit à Saunière avec accusé de réception.

Monsieur l'abbé,
Votre lettre du 14 mai ne répond qu'en un des points que nous touchions dans celle que nous vous adressions le 9 mai. Nous vous prions de vous reporter à cette lettre et de répondre aux questions qu'elle vous posait d'une façon très précise et de nous dire, si vous êtes disposé à nous aider à reconstituer votre comptabilité. Nous verrons alors comment nous vous l'écrivions qu'elle conclusion nous devons donner au rapport que Monseigneur a demandé. 
Veuillez agréer ….. Signé Charpentier

      Le 2 juin 1991

Saunière écrit à M. Le vicaire général:
……"J'ai l'honneur de vous exprimer dans toutes mes lettres que je ne cherche nullement à me dérober et que je suis prêt, dans la mesure du possible à répondre aux questions que vous me posez.
Vous voulez à tout prix des pièces que je ne possède pas. Je m'en suis déjà expliqué.
….agissant sous ma propre responsabilité et avec la résolution  de ne jamais dépasser les sommes que j'avais entre les mains, j'avais visé uniquement à suffire au jour le jour aux dépenses courantes.
Je vous le redis, je me suis dessaisi des pièces que je possédais pour vous les transmettre…
    Veuillez…….. signé Saunière.

      Le 14 juin 1911,

le Chanoine Saglio répond à Saunière
Monsieur l'abbé
Nous ne pouvons que vous inviter de nouveau à vous reporter à notre lettre du 9 mai 1911
Alors que vous avouez près de 200000 francs de dépenses vous ne nous fournissez d'explications que pour environ 36000 francs.
Veuillez nous indiquer le détail des autres dépenses……n'oubliez pas si possible de nous communiquer votre dernière feuille d'avertissement des impositions foncières, mobilières et
immobilières.
Veuillez…   Signé Saglio

        Le 7 juillet 1911 

 le Chanoine Saglio  écrit à Saunière.
Monsieur l'abbé,
….Veuillez nous répondre le plutôt possible à ces questions:
1°Combien, vous a coûté l'achat des terrains?
2° Quelle somme avez-vous approximativement dépensé pour la restauration de l'église et le calvaire
3° Quelles sommes ont été employées dans les constructions de la villa Béthanie, de la Tour Magdala et la terrasse qui l'accompagne et les deux jardins.
4° Combien ont coûté approximativement les aménagements intérieurs et l'ameublement.
   Signé……. Chanoine Saglio.

     Le 14 juillet 1911

Saunière fournit un état des dépenses au vicaire général
Monsieur le vicaire général
……Sommes consacrées aux différents travaux que j'ai fait exécuter
 1° Achat de terrains 1550 francs, je crois devoir vous     rappeler qu'ils ne sont pas acquis sur mon nom
2° Restauration de l'église 16200 francs
      Calvaire 12200 francs
3 ° Construction de la Villa Béthanie 90000 francs
     Tour Magdala 40000
     Terrasse et jardins 19050 francs
     Ameublement 10000 francs.
     Aménagements intérieurs 5000 francs
J'espère que ces quelques renseignements permettront de clore une affaire qui m'a valu tant de sollicitudes et m'a vivement affecté pendant ces derniers mois.
Dans cette confiance j'ai l'honneur…….
                                                 B.Saunière
 

         Le 4 octobre 1911 

Lecture du rapport la commission  Saglio
 Monseigneur,
 Nous avons l'honneur de vous exposer qu'étant entrés en relation avec M. Saunière pour examiner ses comptes, comme vous nous en aviez chargés de le faire à la suite du jugement de l'officialité porté contre lui nous n'avons pu obtenir qu'il nous présente une comptabilité si rudimentaire soit-elle.

(Nous avons développé tous les griefs formulés contre Saunière et le manque de collaboration) arrêterons nous, sur le dernier point de ce rapport:
 Voici ce que dit le rapporteur:

    "Nous croyons devoir signaler à votre grandeur un fait grave. M. Saunière reconnaît que les terrains ne sont pas à son nom, les constructions suivant leur sort ne lui appartiennent donc pas.
Toutes les dépenses faites, à l'exception de 27000 francs consacrés à l'église et peut-être au calvaire et de 15000 francs consacrés au  mobilier profiteraient donc au propriétaire nominal de ces terrains ( famille Denarnaud)
      Signé Jean Saglio – L.Messal –L. Charpentier, secrétaire général

        Le 30 octobre 1911 

Nouvelle citation à comparaître devant le tribunal de l'officialité.
….Vu le rapport présenté à Monseigneur l'Evêque par la commission chargée de vérifier les comptes de M. Saunière.
……Saunière voudra bien faire connaître avant le 9 novembre le nom de l'avocat auquel il compte confier sa défense…..le tribunal déclare d'ores et déjà qu'il ne pourrait agréer comme défenseur ou procureur de M. Bérenger Saunière M le Docteur Huguet qui a plaidé dans le premier procès.

cs1.jpgcs2.jpg  cs3.jpg                       

1° Examen des comtes par la commission d'enquête
2° Comptabilité Saunière
3° Récapitulatif des sommes payées pour la construction de la maison d'habitation.

         Quoique incomplète, Saunière adresse à la commission Saglio, une liste qui devrait permette d'établir un actif de la situation.

 - Économies de 30 ans de Ministère          15000 frs
 -Famille hospitalisée, gagnant 300frs
 par mois, a apporté en 20 ans                   52000 frs
 -Madame X par mon frère                         25000 frs
 -Deux familles de Coursan                         1500 frs
 -Madame Lieusère                                       400 frs
 -Père Chartreux                                           200 frs
 -La Comtesse de Chambord                       3000 frs
 -Madame Labatut                                        500 frs
- Quêtes dans la paroisse                             300 frs
-Revenus de la fabrique                               500 frs
-Patrimoine                                                 1800 frs
- Dons du père                                              800 frs   
-Madame de C…                                       20000 frs  
- Troncs une moyenne de 1200 frs
   par ans pendant 15 ans                         18000frs   
- Loterie  faite dans la paroisse                  1000 frs  
- Par l'intermédiaire du frère                    30000 frs   
-Cartes postales 6 francs par mois
        pendant 5 ans                                     3600 frs   
- Vieux timbres                                            3000 frs    
-Vente de vin 1908-1919                               1600 frs
-Vieux meubles, faïences étoffes                 4000 frs
-Caisse des retraites                                     800 frs   
-Deux anonymes                                         1000 frs 
-Travail personnel de M Le Curé              
  pendant 5 ans, à 3 frs par jour                  3750 frs  
-Transports volontaires et gratuits               4000 frs
  
                                            Au total         193150 frs


 

 

 

Date de dernière mise à jour : jeudi, 04 Juillet 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×