I  L'église I

                       Le porche                                                                                           

                                                           

1-1.jpg

  
 
IN HOC SIGNO VINCES "par ce signe tu vaincras
  Cette croix et sa légende rappelle la vision de Constantin et peut-être de toute son armée, vision qui apparut dans le ciel, peu de temps avant la bataille contre Maxence, le 28 octobre 312, au Pont Milvius, près de Rome. La victoire de Constantin détermina l'avenir du Christianisme.
  
   


marie-madeleine.jpg
Statue de Marie-Madeleine tenant dans ses mains une  croix et inscription Ste MARIA MAGDALENA "Ste Marie- Madeleine".
 L'abbé Saunière devait dans sa foi, donner une importance primordiale à la croix.  La porte d'entrée franchie, Saunière reprend la sentence "par ce signe tu vaincras" en la modifiant et en l'adaptant  il l'inscrit sur le bénitier: "PAR CE SIGNE TU LE VAINCRAS", c'est à dire par le signe de croix tu vaincras le mal, représenté par le diable du bénitier qu'il fait désigner du doigt par un des anges qui décomposent le signe de croix.


                   image3-1.jpg       image4.jpg  

REGNUM  MUNDI ET OMNEN ORNATUM SOECULI CONTEMPSI PROPTER AMOREM DOMINI MEI JESU CHRISTI QUEM VIDI QUEM AMAVI IN QUEM CREDIDI QUEM DILEXI     
 "J'ai méprisé le règne de ce monde  et tous les attraits de ce siècle à cause de l'amour de mon maître Jésus Christ, que j'ai vu, que j'ai aimé, en qui j'ai cru et que j'ai choisi"

          
 "REGNUM MUNDI, ET OMNEM ORNATUM...."   Cette phrase fait partie de l'Office des Saintes Femmes dans l'ancien bréviaire, en usage du temps de l'abbé Saunière.
 Il s'agit du REPONS de la huitième leçon du troisième NOCTURNE DE MATINES.          

                                                     image6.jpg image7.jpg

                                                                                                     à gauche      DOMUS MEA DOMUS ORATIONIS VOCABITUR
    "Ma maison sera appelée maison de prière" dans le texte évangélique la phase se poursuit par:"et vous en avez fait une caverne de voleurs". Phrase tirée de l'ancien testament: ISAIE,LVII.7: "...  je les emmènerai sur ma montagne sainte et je les comblerai de joie dans ma maison de prière. Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréées sur mon autel; car ma maison sera appelé la maison de prière de tous les peuples".
 Les deux phrases qui suivent  ne peuvent être traduites séparément

                                                                                                       à droite     HIC DOMUS DEIL EST ET PORTA...COELI (effacé)
" ici est la maison de Dieu et la porte du ciel"
" ma maison sera appelée maison de prière, dans le texte de l'évangélique la phrase se poursuit par "et vous en avez fait une caverne de voleurs". Ces deux phrases ne peuvent être traduites séparément, car faisant partie du même contexte. Les paroles même de Jacob après son combat avec l'Ange dans la Genèse XXVIII, 16,17                            

      image5-2.jpg              TERRIBILIS EST LOCUS ISTE
                            " ce lieu est terrible"
 "Le Seigneur est en ce lieu et  je ne le savais pas"
  "Que ce lieu est terrible! C'est véritablement la maison de Dieu et la porte du ciel"
     
                 image8.jpg    image9.jpg    image10.jpg                  

 
                                                                                                                                                                          Les trois blasons
              A gauche celui de Mgr Félix BILLARD avec sa devise "IN VERBO TUO LAXABO RETE "Sur ta parole je lâcherai le filet (LUC V,5) Mgr Billard fut Évêque de Carcassonne de 1881 à 1901
             A droite, le blason très effacé de Mgr François de Sales Albert LEUILLIEUX, et sa devise "IN FIDE ET LENITATE " dans la foi et la foie et la mansuétude" prédécesseur à l'épiscopat de Carcassonne  de Mgr Billard du  4 mai 1873 au 13 janvier 1881
             Au centre  les armoiries du Pape  LEON XIII (1878 - 1903), avec sa devise tirée des maximes prophétiques de Malachie attribuées à chaque Pape  "LUMEN IN COELO " Lumière dans le ciel.                                                                                                                                                 

                                                                                           image11.jpg"  IN HOC SIGNO VINCES, tu vaincras par ce signe " 
  Ce fut l'apparition de la croix qui détermina la conversion de l'empereur Constantin. Depuis bientôt trois siècles, Rome voyait couler le sang des martyrs. 

  Des milliers et des milliers de chrétiens étaient morts dans les supplices plutôt que de renoncer à Jésus Christ ; ils avaient légué intact à leurs successeurs le trésor de la vraie foi et le nombre des fidèles était allé en augmentant. 
Le jour du triomphe et de la paix était proche. 
   Cependant, en 312, Rome gémissait encore sous la sanguinaire tyrannie de Maxence, et le pape saint Marcel, condamné par le persécuteur à garder des bêtes féroces, était mort dans cet esclavage en 1310. 
Saint Eusèbe, bientôt exilé, puis Saint Melchiade avaient succédé à Saint Marcel. Alors Dieu envoya au secours de Rome un jeune prince, déjà favorable aux chrétiens, c'était Constantin. 
Il arrivait de notre pays des Gaules, à la tête d'une vaillante armée de 40 000 soldats. Le tyran l'attendait, à l'abri des remparts de Rome, avec une armée de 170 000 hommes.  
   C'est en Provence que le jeune prince fut l'objet de prévenances divines. Il venait de quitter Arles ou l'on montre encore son Palais. Vers midi, il vit se dessiner dans le ciel une croix éclatante de lumière sur  laquelle on lisait en lettres de feu : "  IN HOC SIGNO VINCES, tu vaincras par ce signe ". Toute l'armée fut témoin du prodige.  La nuit suivante, Jésus Christ se manifesta en songe à Constantin et lui ordonna de mettre la croix sur ses drapeaux. 
Dés le lendemain, le labarum était arboré en tête des armées ? Il portait le monogramme du Christ ou premières lettres du nom de Jésus Christ et la croix , qui dominait les aigles romaines et devait conduire les légions de Constantin à la victoire. Constantin vint avec ses troupes jusqu'aux portes de Rome, et la bataille fut engagée près du pont Milvius. 
  Maxence  s'était porté avec toutes ses  forces au-devant de son ennemi, ses bataillons sont enfoncés, les plus braves de ses guerriers tombent sous le glaive, les autres s'enfuient en désordre, beaucoup se noient dans le Tibre, le pont s'écroule sous les pas des fuyards, Maxence tombe lui-même dans les flots et périt ( 27 octobre 312). 
Constantin entre en vainqueur dans Rome délivrée, au milieu d'une foule immense qui l'acclame, et le Sénat lui dresse un arc de triomphe. 
   Bientôt le jeune vainqueur, reconnaissant envers le Christ rendit l'édit qui accordait aux chrétiens la paix et la liberté. 
Grâce à la pieuse influence du pape Sylvestre, Constantin reçut le baptême et fut guéri de la lèpre de l'infidélité. 
  Après sa conversion, Constantin le Grand donna au souverain Pontife, pour sa résidence, le palais impérial de Latran. 
  Ce palais avait jadis appartenu au patricien Lateranus mis à mort par Néron ; depuis, il avait fait partie du domaine des empereurs et avait servi en dernier lieu de demeure à Fausta. 
  A côté du palais, l'empereur ordonna de construire une splendide basilique au Sauveur Jésus Christ. Ce fut la mère et la maîtresse de toutes les églises.

                                    

 

Date de dernière mise à jour : vendredi, 05 Juillet 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site