L'oeuvre de Saunière  I

 I Le jardin du calvaire I  I Le jardin de la vierge I  I  La tour Magdala  I  I  Le cimetière  I  I Le presbytère I 

               La villa Béthanie


          villa-bethanie-3.jpg   fronton-villa-3.jpg

                          interieur-villa-coeur1-2.jpg       date-entree-villa-bethanie-2.jpg       interieur-villa-coeur-2-2.jpg      

                         La villa Bethanie est de construction début XXe siècle, de style Renaissance..
     Sur la façade principale, au fronton, une statue du Sacré Cœur, étendant ses bras et sur la porte d'entrée, la date de  construction 1901-1902
    La villa telle qu'elle se présente de nos jours se compose  au sous sol d'une cuisine pour l'été et deux pièces servant de caves.
Au rez-de-chaussée, qu'on accède par un  escalier, la salle à manger meublée de stle Louis XV, à côté , une petite pièce qui servait de cuisine d' hiver.
Faisant face à la salloe à manger, de l'autre coté du couloir, un salon composé d'un ensemble style Napoléon III, une table en bois noir, un canapé et des fauteuils.
 Au premier étage, 2 vastes chambres avec cabinet de toilette et lavabos, la chambre de M. Le curé (jamais été occupée par Saunière).
   Par un escalier étroit on accède à l'étage supérieur qui compte deux chambres avec de petites fenêtres.  Sous la toiture un vaste grenier .  

 

                   La construction de Béthanie

                            carte-postale-terrain-sauniere-2.jpg                     plan-de-face-villa.jpg                          

En 1902, la villa Béthanie est terminée. A l'arrière plan la croix du calvaire et le château, à gauche, le presbytère.

   La villa Béthanie est une maison cossue, assez vaste et confortable. Saunière l'avait faite construire pour lui, car en cette période trouble (loi de 1905 sur la Séparation de l'église et de l'Etat) les prêtres pouvaient à tout moment  être expulsés de leur logement qui était communal.
   Dés que Saunière prit possession de la Villa Béthanie (qu'il n'occupera jamais, ayant  loué le presbytère), il ne cacha pas ses intentions d'en faire don ainsi que toutes les dépendances à Mgr l'Evêque de Carcassonne afin de transformer le domaine en maison de retraite pour les prêtres du diocèse, âgés et infirmes.

  Rien n'aurait manqué aux futurs pensionnaires qui bénéficieraient  de l'air pur, d'un cadre reposant et magnifique, d'une chapelle particulière, d'une riche bibliothèque et cabinet de lecture, des jardins, terrasses, une véranda, pour la promenade et enfin une place réservée au cimetière paroissial après leur mort..

  Par la suite, les différents qui  l'opposèrent à l'autorité religieuse et plus particulièrement à Mgr de Beauséjour feront qu'il changera ses plans et léguera l'intégralité du domaine à sa servante Marie Denarnaud. 

                  En mai 1901 la construction de Béthanie est au nom de Marie D   

maison-de-marie-1-3.jpg

  En 1901, Saunière note dans son cahier journal, tous les détails de la démolition et de la  reconstruction de la maison de Marie D  ( la Villa Béthanie)
 26 Mai 1901 Jour de la Pentecôte, Bérenger Saunière s'adresse à l'entrepreneur et ami Elie Bot en termes plutôt brefs: 

" Pentecôte. Avis dernier donné à M. Bot. S'il ne commence pas les travaux au plus tard le lundi 3 juin, nous ne comptons plus sur lui"
                                          
maison-de-marie-2.jpg

      Les travaux ont commencé et le  13 juin a lieu la pose de la première pierre ...

....après souper, Bot, sa famille et les autres ouvriers se rendent au presbytère pour boire une bouteille de Banyuls à l'occasion de la pose de la 1 ère pierre de la maison.

                                                            ________________________

                                          

          lettre-caminade-13eptembre1901.jpg   lettre-camiade-1fevrier-1902.jpg     lettre-camiade-4-avril-1903.jpg       lettre-caminade-14-aout-1903.jpg

         facture-camiade.jpg  facture-tisseyre-a-marie-villa-2.jpg  facture-tisseyre-2.jpg   
 Durant la durée des travaux de construction de la villa Béthanie , l'architecte Caminade adresse les factures des honoraires de surveillance des travaux au nom de Marie Dénarnaud. 

       img010.jpg  img011.jpg  img012.jpg  img013.jpg  img014.jpg  img015.jpg        

              Cahier journal de Saunière année 1902 - Travaux de peinture, tapisseries etc...

             

                Le mobilier                                                                                      

 


invilla8-2.jpg  interieur-villa-petit-jesus-prague1.jpg  interieur-villa-petit-jesus-de-prague-2.jpg  interieur-villa-petit-jesus3-1.jpg

               L'enfant Jésus de Prague

petit-jesus-de-prague-document-musee-de-rennes-1.jpg       Si vous flânez aujourd'hui dans la ville aux cent clochers, vous le verrez dans toutes les vitrines.
Notre Dame de la Victoire du Petit Côté , est une église assez discrète, de style baroque primitif,   lieu de pèlerinage le plus célèbre de Prague et le site de Bohême le plus connu des pèlerins étrangers.
      L’attention des pèlerins est attirée  par la statuette votive de l’Enfant Jésus de Prague, connue dans le monde entier sous le nom de "Bambini di Praga", dont le couronnement eut lieu en 1655.
  La statuette est placée dans une boîte d’argent et sa "garde-robe" est riche en manteaux précieux brodés et ornés de toutes couleurs dont on apprécie notamment celui brodé à la main par l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche. 
   Selon la légende, la statuette de cire, de style Renaissance,de l'Enfant Jésus de Prague, représentant , Jésus de Nazareth encore enfant provient d'Espagne et serait l'œuvre d'un moine qui l'aurait sculptée sur l'ordre de Jésus et  aurait appartenu à sainte Thérèse, qui avait pris pour nom de religion Tereza de Jésus, laquelle l'aurait transmise à une amie, Maria Maxmiliena Manrique de Lara y Mendoza . C'est sa fille, Polyxèna de Pernstein princesse  Lobkwicz, qui l'aurait rapportée à Prague et en fit cadeau au couvent des carmélites en1628.

       interieur-villa-3.jpg   interieur-villa-2.jpg   interieur-villa-1.jpg

       "La tapisserie formant fond derrière cette statue représentant un paysage agrémenté d'arbres, de plantes, d'animaux etc, ..."               

            

                                    salle-a-manger-sauniere1-1.jpg             salle-a-manger-sauniere-2.jpg              

                             Salle à manger photographiée à Couiza, Avenue Jean Pierre Marty, chez des descendants de l'abbé Saunière.    (Photos © Copyright André Galaup) 

                                  img004-1.jpg img007.jpg  img008.jpg           

img009-1.jpg 



Vaucouleurs le 12 septembre 19 08
Monsieur le Curé,
...Pour le Christ qu'il vous faudrait encore avec sa croix, pour suspendre au mur d'une salle à manger très riche et avec des meubles de style Louis XV...

 

 

            

          Vaucouleurs le 5 octobre 1908

            Monsieur le Curé,   

facture-vaucouleurs.jpg

   Nous possédons vos lettres des 3 oc et 5 oc et avons le plaisir d'y répondre. C'est avec bonheur que nous apprenons que notre envoi (croix, buste du Saint Curé d'Ars) est bien arrivé à bon port et vous donne entière satisfaction. C'est un encouragement pour nous. Comme vous le dites, nous nous occupons maintenant de la Sainte Madeleine à genoux en fonte de fer, polychromée au naturel. Elle aussi répondra entièrement à vos désirs, tant comme moulage que comme polychromie. Les peintures s'harmoniseront bien avec les rochers de la grotte où sera placée cette statue. Comptez sur nous pour bien traiter ce sujet.
Pour le Christ qu'il vous faudrait encore avec sa croix, pour suspendre au mur d'une salle a manger très riche et avec des meubles de style Louis XV, croix de même style proprement sculptée et d'une hauteur de 0,70 m, nous vous adressons inclus le dessin N° 27B de cette croix grandeur d'exécution. Comme vous le verrez d'après le dessin cette croix mesurait 0,70 m de hauteur totale, largeur des brais 0,355 m. Le Christ, du même modèle N° 676 que celui que nous venions de vous livrer mesurait 0,35 m de hauteur du sommet de la tête à l'extrémité des pieds le sabot en plus. Ce Christ serait en plâtre durci.
Comme les papiers du mur de cette salle a manger qui sont unis et ont un ton crème tirant sur le blanc.Nous sommes d'avis de peindre le Christ au couleurs naturelles avec filets or et la, croix chêne, ton vieux chêne ciré et filets or. Identique a ce que nous venons de vous livrer. Voici les prix: Prix du Christ seul de 0,35 m plâtre durci peint naturel 15 fr. Prix de la croix sculptée suivant dessin, ton vieux chêne cire, filet or 30 fr. Total, emballage compris et franco de port en gare destinataire 45 fr.
Pour la statue en terre cuite, Vierge Assomption de Murillo N°420, que l'on désire placer dans un très beau salon qui mesure en peu plus de 3 mètres de hauteur, cette Vierge ayant un socle de un mètre de haut environ, nous sommes d'avis que la statue de 1 m serait trop petite, il faut une statue de 1.20 au moins ou mieux encore de 1,30m. La taille de 1,30m serait celle qui conviendrait le mieux.
La tapisserie formant fond derrière cette statue représentant un paysage agrémenté d'arbres, de plantes, d'animaux etc, nous sommes d'avis pour que la statue se détache bien...                                                                                      

Cher Monsieur le Curé   

dessin-de-sauniere-vierge-et-pilier-pe.jpg....Suivant les instructions données par lettre du 14 septembre, nous avons noté en commande ferme, aux conditions que vous fixait notre lettre du 12septembre:  
1/ Le Christ avec sa croix sculptée en style Louis XIV
2/ La statue Vierge Assomption de Murillo N°420, hauteur 1.30 m, en terre cuite décor riche. Pour que la statue tranche bien sur le marbre du bahut qui lui servira de piédestal, nous sommes de votre avis de la rehausser par un socle en bois de chêne. Inclus un croquis de ce socle qui mesurera hauteur 0,25 m largeur 0,42 m, profondeur 0,40 m. Ce socle en chêne ciré vieux chêne avec filets or coûtera 25 f. Ce qui portera le prix total de la statue à 225 franco en gare destinataire. Veuillez nous dire si nous devons joindre ce socle en bois.
Au plaisir de vous lire etb tout à vos ordres croyez cher Monsieur le Curé, nos sentiments dévoués.

Vaucouleurs le 12 décembre 1908

          Cher Monsieur le Curé,
        Nous sommes en possession de votre bonne lettre du 7courant et avons le plaisir d'y répondre. Nous avons été tout heureux d'apprendre que les statues Vierge Murillo, Christ et Ste Madeleine, vous sont arrivées à bon port et vous donnent entière satisfaction. C'est un encouragement pour nous. 

Suivant votre désir, nous avons étudié un projet de piédestal pour supporter la statue de la Vierge de Murillo. Inclus un dessin au 1/10 e d'exécution, de ce piédestal fait dans le style des autres meubles du salon. Il serait exécuté en bois de chêne et non en terre cuite. Il mesurerait 1 m de hauteur, largeur à la corniche 0,50 m, profondeur de la corniche 0,45 m environ. Son prix en bois de chêne ciré, ton vieux chêne, rehaussé d'or comme indiqué en rouge sur le dessin serait de 120 f net, emballage compris franco de port en gare destinataire…
Au plaisir de vous lire, nous vous renouvelons cher Monsieur le Curé, l'hommage de nos respectueux et dévoués sentiments.                                                                                                            Pr Mr Pierson MrHouchard

                                  Le contenu de ces courriers nous donne des informations sur  le mobilier de la villa, les tapisseries existantes à l'époque, les commandes...La plupart des meubles ont disparu.  

                        

    

Date de dernière mise à jour : samedi, 12 Octobre 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×